Savez-vous qu'on enseigne un gros mensonge sur le WiFi, dans les grandes écoles ?

Sacré Wi-Fi, comment peut-on dire que tu  fais à peine  200 mètre de distance alors que tu en as déjà fait 382 kilomètre avec !  Pourquoi ce gros mensonge ?

La plus grande encyclopédie  mondiale ( Wikipedia)  nous renseigne clairement sur le Wifi et nous donne toute l'information pertinent sur cette technologie innovante, mais très mal connu et mal exploité. Elle définit le Wifi en ces termes :

Le Wi-Fi, aussi orthographié wifi est un ensemble de protocoles de communication sans fil régis par les normes du groupe IEEE 802.11(ISO/CEI 8802-11). Un réseau Wi-Fi permet de relier par ondes radio plusieurs appareils informatiques (ordinateurrouteursmartphone, modem Internet, etc.) au sein d'un réseau informatique afin de permettre la transmission de données entre eux.

 

Voilà qui est bien claire pour tout le monde. Et nous pensons pas qu'il faut pas  être Ingénieur pour comprendre cette définition que Wikipédia nous donne au sujet du Wifi. Mais ce que l'encyclopédie ne dit pas clairement c'est au sujet de la distance maximal qu'on peut réaliser avec le wifi. 


Et en fait,  quand on parle des spécificités du WiFi ou mieux de ce que nous appelons la soupe des alphabets, c'est à dire des différentes caractéristiques de la norme 802.11, on évoque très vaguement la notion de distance en parlant de la distance de 300 mètre. Le paradoxe est vraiment énorme et très étonnant qu'on puisse dire que le wifi ne fait que 300 mètre, alors que  les  experts de ce domaine, ont atteint la distance de 382 kilomètres. 

Plus proche de nous, les équipes de TIC Africa / Cybervillage quant à eux,  ont pu réaliser depuis plus de 10 ans,  au Cameroun, une liaison de 38 kilomètres pour relier la ville de Douala ( capitale économique) à TIKO ( petite ville rurale de la région du Sud-Ouest).Et s'il vous plait avec des antennes de fabrication locale et du matériel amateur.


 Le plus grand centre de physique chimie au monde à d'ailleurs enregistré le record du Wifi dans ses archives et le nouveau record du monde du wifi est belle et bien  382km....

Ce Nouveau record du monde est atteint par l'éminent  Ermanno Pietrosemoli, président de la Fondation de l'école Latinoamericaine de Redes au au Vénézuéla !  Le lien de 3 Mbit/s entre El Aguila et Platillon Moutain a été possible grâce à des routeur de marque linksyp ( WRT54) qui ne coûte même 100.000fcfa et des antennes paraboles de fabrication local. L'expert Carlo Fonda, continue des recherches dans ce sens afin que le wifi soit accessible à tous et exploité pour résoudre les problèmes de connectivité dans les pays en voies de développement. 

 

Voilà les technologies qu'il faudrait enseigner à nos ingénieurs et nos techniciens dans les écoles et les centres de formation. Cette technologie est bien simple, moins  coûteuse et pas compliquer à comprendre et à maîtriser. Alors on est droit de se demander pourquoi on continue en enseigner des technologies obsolètes dans nos grandes écoles d'ingénieurs ? Et pourtant l'Union Internationale des Télécommunications, ainsi que plusieurs ministres des télécommunications reconnaissent que le large bande est voie salvifique pour  réduire la fracture numérique en Afrique. Seulement, combien de collectivité  et de pays appliquent-t-ils cette technologie? 

A qui profite  ce "gros mensonge"? Aux grandes multinationales bien évidement. Ceci pour deux raisons : la première est que le wifi n'est pas vulgariser par le fait même laisse le monopole de la fourniture de services Internet et numérique aux  grandes groupes.


Notons cependant que depuis plusieurs décennies, nous sensibilisons et formons les jeunes techniciens et ingénieurs à cette technologie.

Plusieurs grandes écoles, parmi lesquelles l'Ecole Nationale Supérieure Polytechnique ont bénéficié de ce transfert de technologies et de compétences en matières de réseaux sans fil et particulièrement de la norme 802.11. Vous voyez ici sur la photo un élève-ingénieur fabriquant une antenne wifi avec des boites de récupération. Et plus bas, vous voyez  à quoi ressemble ces antennes.



Pourquoi cette technologie WiFi n'est donc pas enseignée  dans nos écoles  et centre de recherche en Afrique? Pourquoi les chercheurs africains n'en font pas leur cheval de bataille afin de résoudre les problèmes du numérique en Afrique, le problème de connexion au dernier kilomètre ( last mile) ?


Comment on a pu faire 382 kilomètre avec le wifi et on continue d'enseigner que le wifi ne fais que 300 mètres? Quel  paradoxe ...???


Nous comprenons que le WiFi et la norme 802.11 en particulier peuvent contribuer dans la réduction de la fracture numérique en Afrique. 

S'il est vrai que le numérique s'invite désormais  dans tous les domaines, il n'en demeure  pas moins vrai qu'il est important et capital de s'approprier les technologies innovantes.... Mais ceci passe par l'acquisition et le transfert de technologies et plus encore d'expériences. Et c'est ici que devrait intervenir la formation des" masses critiques" à travers l'Afrique.


On pourrait se demander : Pourquoi continue t-on à enseigner "un gros mensonge"  de ce genre dans nos écoles ? 


Les Ateliers TIC Africa/Cybervillage essaient  tant bien que mal depuis presque deux décennies de réaliser les transferts de technologies en matière de réseaux sans fil et particulièrement de la norme 802.11. Nos études et expériences ont montré que la norme 802.11 est un support de transmission fiable et pratique. C'est  le support de transmission en télécommunication le moins coûteux qui existe, d'autant plus qu'on peut y transmettre la voix,  la vidéo et toutes autres formes de données informatiques. Et en plus,  plusieurs équipements, appareils et gadgets électroniques intègre  déjà dans leurs appareils. On devrait donc l'intégrer dans les stratégies de réduction de la fracture numérique dans les collectivités locales, dans les écoles, dans les universités et centres de recherches, dans les bibliothèques... et partout  où besoin se fera  sentir. Nous pensons que  les actions de transfert de technologies innovantes doivent être mener à travers l'Afrique pour préparer la digitalisation de l'Afrique. Nous avons d'ailleurs à ce effet lancé le programme des Ateliers pour Devenir Ingénieur Pro. Et nous pensons que ce programme doit être vulgariser partout en Afrique. C'est notre contribution  à la réduction de la fracture numérique en Afrique.

Vivement que ce " gros mensonge" sur le Wifi soit corrigé et rectifié pour que nous puissions  réduire rapidement la fracture numérique en Afrique.

A chacun de prendre ses responsabilités en mains.

A très bientôt sur les ondes du Wifi et de la norme 802.11.


Josselin M. YOUMBI

Ingénieur Télécoms - Chercheur sur les réseaux larges bandes 

Coordonnateur des programmes TIC Africa/Cybervillage

 

Dernière mise à jour le le 04-11-2018 par Josselin Magloire YOUMBI

  • Vue 667 fois

Structure de la page