En dépit de son importance reconnue comme source de croissance et de compétitivité tant au sein des firmes que des nations, les analyses sur l’innovation dans les entreprises en générale et des PME en particulier demeurent limitées en Afrique Subsaharienne. Pourtant le tissu industriel de ces pays majoritairement constitué de PME (soit près de 90%) devrait profiter de leur flexibilité pour développer des innovations et contribuer à la croissance. 

Dans  ce sens, cette thèse se propose d’analyser les déterminants de l’innovation dans les PME en Afrique subsaharienne afin de cerner ce processus et de contribuer à une meilleure définition des politiques d’innovation. De manière spécifique, il s’agit d’analyser les motivations et les freins relatifs aux performances innovatrices des PME.

Pour ce faire, nous développons une méthodologie en deux étapes à partir des modèles Logit et Probit à l’aide des données d’enquête collectées dans le cadre du projet performance des entreprises en Afrique subsaharienne francophone que conduit le Centre de Recherche en Économie et Gestion (CEREG) de l’université de Yaoundé Soa. Ainsi, dans une première étape, nous analysons le rôle des caractéristiques internes et externes en l’occurrence l’effet de la structure organisationnelle, de la coopération et de la réglementation sur l’adoption des innovations technologiques et non technologiques. À ce niveau, il s’agira spécifiquement de voir si la délégation de pouvoir, le rôle des pouvoirs publics et le manque d’activité de R&D en  interne incitent les PME à collaborer et cela même de manière tacite afin d’aboutir à des innovations. Dans une deuxième étape, il s’agira d’analyser si les facteurs liés aux coûts, aux connaissances ou aux  marchés constituent des obstacles à l’innovation.

Finalement, cette thèse qui se veut davantage empirique et inédite compte tenu du manque d’études préalables sur l’Afrique subsaharienne devra montrer si le processus d’innovation revêt des spécificités en fonction des pays étudiés.

Thèse de doctorat en cours de réalisation par Mr Ndzana Eloundou Martin, membre de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de l'Université de Yaoundé Sao II (Cameroun)

Discipline: Sciences économiques

Mots clés: Innovation, PME, Afrique subsaharienne francophone.

 

Dernière mise à jour le le 02-12-2013 par Michelle Mongo

  • Vue 1869 fois

Structure de la page