Rejoindre cette communauté


La priorité donnée à l’enseignement de base a permis de renforcer les fondations du système éducatif africain. Cependant,  l’enseignement supérieur en Afrique subsaharienne reste sous-développé. À l’exception de quelques universités en Afrique du Sud, aucune université en Afrique subsaharienne ne figure parmi les 500 meilleures du monde. Les universités africaines n’ont pas réussi à rester en phase avec les besoins du marché du travail en Afrique. Étant donné  l’essor que connaissent des secteurs comme les industries extractives, les TIC et l’agriculture, l’Afrique a besoin de diplômés locaux possédant des connaissances et des compétences à jour dans les sept domaines de production. À l’heure actuelle, ces diplômés font défaut. Les pays se doivent  d’agir rapidement pour inverser cette tendance et produire plus de diplômés capables de contribuer aux opportunités liées à la croissance et à la diversification des économies, et aussi d’en tirer parti.

PRINCIPAUX MESSAGES

- l’Afrique a connu une forte croissance économique malgré les récents revers mondiaux. Des secteurs traditionnels comme l’agriculture et les industries extractives affichent une reprise, et de nouveaux secteurs prometteurs, comme les technologies de l’information et de la communication (TIC), ont émergé.

- Les économies africaines ont un besoin urgent de techniciens, ingénieurs, personnel médical, spécialistes et chercheurs en sciences agricoles pour soutenir l’essor de ces secteurs. À peine 10 % des postes qui existent dans ces secteurs sont occupés par des diplômés africains en sciences et en ingénierie.

- L’enseignement supérieur, particulièrement en sciences et en technologie, pourrait jouer un rôle absolument transformateur pour l’Afrique, car il est susceptible de transmettre aux jeunes des connaissances et compétences fondamentales qui font actuellement défaut.

- Des centres d’excellences régionaux représentent un moyen optimal et efficace sur le plan des coûts pour construire et maintenir l’excellence dans l’enseignement supérieur en Afrique. Ces centres offrent une spécialisation régionale, rassemblent des professeurs de haut niveau et en nombre limité, et génèrent un effet de diffusion de connaissances.

- Les centres d’excellence africains, une initiative en cours de préparation par la Banque mondiale en collaboration avec l’Association des universités africaines, constituent une réponse régionale innovante destinée à mieux adapter l’enseignement supérieur aux besoins de développement.


Télécharger

Dernière mise à jour le le 10-03-2014 par Florent Breuil

  • Vue 567 fois

CGU - Contact - Conception & Réalisation : CIRIDD © 2015