Vulgarisation des TIC : l’IAI forme près de 400 000 personnes défavorisées au Cameroun

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2021-10-04 14:23:01
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 923

Pour une société camerounaise numérique, deux programmes sociaux et citoyens - l’Opération 100 000 femmes à l’horizon 2012 et un Million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) à l’horizon 2035 - parrainés par la première Dame du Cameroun, Chantal Biya, ont été mis sur pied.

Des plateformes qui, selon le Représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI)/Centre d’excellence technologique Paul Biya, Armand Claude Abanda, ont déjà permis, en quelques années seulement, d’arrimer près de 400 000 personnes aux technologies de l’information et de la communication (TIC) sur l’étendue du territoire national.

Bien plus, des formations initiales ont permis de mettre sur le marché de l’emploi plus de 5 000 ingénieurs des travaux informatiques, options Systèmes et réseaux, Génie logiciel et Software engineering.

Les détenteurs de ces diplômés sont aptes à intervenir dans le domaine des systèmes et des réseaux informatiques, de la sécurité des systèmes numériques. Ils sont des : ingénieurs des systèmes et réseaux, Ingénieurs en sécurité informatique, chefs de projets infrastructures, architectes informatiques, consultants en sécurité des systèmes d’Information, conectivity designer, client services & product specialist…

Un véritable institut supérieur pour la formation professionnalisante dans le domaine du numérique.

Dans sa politique de rapprocher davantage ses offres de formation en TIC auprès des populations, Armand Claude Abanda, par ailleurs président exécutif du Forum des universités et grandes écoles professionnelles d’Afrique centrale (FUGEPAC), a ouvert une trentaine de Centres IAI à travers le pays.

Dans un contexte marqué par la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, depuis plus de 5 ans, il a été ouvert une filière entièrement  anglophone en plus de la filière francophone existant depuis la création de l'IAI, il y a 50 ans.

Et pour donner plus d’opportunités de formations et d’emplois aux étudiants du Centre d’excellence technologique Paul Biya, une convention a été signée avec l'Institut Conficius (Chine). À ce partenariat, des cours de chinois sont dispensés aux étudiants et de nombreux étudiants de l’IAI-Cameroun bénéficient de bourses d’études à l’empire du Milieu.

Pour arrimer un grand nombre d’écoliers, d’élèves et d’étudiants sur l’étendue du territoire national à la mouvance TIC, l’inoxydable promoteur de la société digitale au Cameroun avec le soutien indéfectible du couple présidentiel, Armand Claude Abanda, a mis sur pied le concept ‘’Vacances utiles à l’IAI-Cameroun’’ à travers lequel les bénéficiaires sont formés dans les modules que sont Microsoft Word, Excel, PowerPoint, Internet, réseaux sociaux, initiation à l’entrepreneuriat et initiation à la citoyenneté. Une façon pour le Centre d’excellence technologique Paul Biya d’occuper positivement les jeunes vacanciers pendant les vacances à travers le pays.

Dans le portefeuille de services et prestations de l’IAI-Cameroun à la portée des administrations publiques et privées, on dénombre : le projet de gestion automatisée du courrier électronique, la dématérialisation des plateformes de concours en ligne, des plateformes de formations initiales et de formations continues à distance (e-Learning), des solutions d’accompagnement d’énergie solaire, etc.

 TIC
 TIC
 formation
 jeunes
 enfants
 femmes
 IAI-Cameroun

Modérateur

  • Dernière modération le 07/10/2021 - 10:27

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     TIC
     TIC
     formation
     jeunes
     enfants
     femmes
     IAI-Cameroun