Un catalogue des résultats de la recherche scientifique pour booster la productivité et la production agropastorales au Cameroun en vitrine à Yaoundé

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2022-11-18 14:13:33
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 80

Dans l’objectif de valoriser de manière optimale les résultats de la recherche agricole au Cameroun; les vulgariser de façon accélérée; sensibiliser de façon inclusive les populations pour une lisibilité potentielle et une visibilité accrue de ces prouesses des chercheurs auprès des populations et des agro-industriels, le gouvernement, à travers le ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MINRESI) que dirige le Dr Madeleine Tchuinté a, le 16 novembre 2022 à Yaoundé, solennellement présenté au public le Répertoire des résultats de la recherche agricole au Cameroun.

En effet, pour édifier les utilisateurs finaux (producteurs, transformateurs, agro-industries, particuliers, consommateurs…) sur les prouesses de la recherche agricole nationale, on y trouve dans ce document des semences améliorées de base (en quantité et qualité) des produits de grande consommation adaptées aux 5 zones agro-écologiques du Cameroun.

Il s’agit : des cultures vivrières (maïs en 30 variétés, riz en 50 variétés, sorgho/mil en 20/4 variétés, blé en 22 variétés, haricot en 22 variétés, arachide en 16 variétés, niébé en 27 variétés, soja en 9 variétés et cultures maraîchères en 30 variétés) ; des tubercules et bananier (pomme de terre en 55 variétés, manioc en 55 variétés, igname en 100 variétés, macabo /taro en 2/4 variétés, patate douce en 5 variétés, bananier plantain en 600 cultivars et bananier dessert en 4 variétés) ; des cultures d’exportation (cacaoyer en 150 variétés, caféier en 500 variétés, coton en 20 variétés, hévéa en 17 variétés, théier en 50 variétés, palmier à huile en 14 variétés, agrumes et fruitiers en 200 variétés, anacardier et Acacia senegal en cours de caractérisation et raisin de table en 8 variétés) ; de l’élevage (race bovine, volaille, porc, petits ruminants, hérissons, escargot, caille… ) et de la pêche (poisson) ; des forêts, sols et environnement ; des biofertilisants et la lutte contre les insectes et les ravageurs.

Le maître d’œuvre du document de 77 pages consacré à la recherche agricole solennellement présenté, devant un parterre de membres du gouvernement et des partenaires au développement, par le Pr Eddy Ngonkeu, Conseiller technique N°2 au MINRESI et spécialiste de l’agriculture biologique, est l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) dirigé par le Dr Noé Woin (directeur de recherche).

Visiblement, l’apport de la recherche agricole dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30), de la politique d’import-substitution et de la marche du Cameroun vers l’émergence en 2035 est effectif.

S’agissant de la substitution de l’importation de la farine de blé, le répertoire démontre que les chercheurs de l’IRAD ne ménagent aucun effort pour entreprendre et vulgariser la fabrication de la farine alternative locale (manioc, patate douce, banane plantain, igname).

C’est dire que la recherche en matière de transformation agro-alimentaire locale occupe une place de choix dans les laboratoires de référence de l’Institut de Nkolbisson, en vue de promouvoir la consommation du ‘’made in Cameroon’’ (café, beurre de cacao, fromages, yaourts, biscuits, beignets, jus…).

En présentant l’état des lieux de la recherche agricole au Cameroun, Dr Noé Woin a déroulé les missions de l’IRAD ; sa démarche scientifique participative avec les acteurs du secteur rural ; son occupation territoriale avec 89 structures opérationnelles ; les zones agro-écologiques ; ses acquis majeurs en termes de cultures créées ou sélectionnées et vulgarisées, d’introduction de races pures d’animaux exotiques ; ses réponses aux défis majeurs que sont le changement climatique, la digitalisation agricole, la valorisation des produits agricoles, les pandémies telles que le COVID-19, la politique d’import-substitution, la diffusion des résultats de la recherche ; et son partenariat très diversifié.

Bref, ce répertoire 2022 présente les innovations et paquets technologiques de la recherche agricole qu’offre le gouvernement pour assurer de manière durable l’autosuffisance et la souveraineté alimentaire du Cameroun.

 Agro-alimentaire
 Recherche et développement agricoles
 Résultats des chercheurs de l'IRAD
 Production et productivité agropastorales

Modérateur

  • Dernière modération le 21/11/2022 - 09:24

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Agro-alimentaire
     Recherche et développement agricoles
     Résultats des chercheurs de l'IRAD
     Production et productivité agropastorales