Tunisie: KACO, la startup à l’origine de »Orca » le scooter électrique

  • par StartUp Médias
  • /
  • 2023-12-12 14:45:56
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 205
Tunisie: KACO, la startup à l’origine de  »Orca » le scooter électrique
 
KACO est une startup tunisienne qui développe des scooters électriques: ORCA. Mohamed Ali Salmi, entrepreneur algérien résidant en Tunisie, a dévoilé son projet ambitieux lors de la 2e édition de la Conférence africaine des startups à Alger. Sa startup, KACO, en partenariat avec des acteurs tunisiens, a conçu le « Orca », un scooter électrique à la pointe de la technologie. Avec une autonomie de 120 km et une recharge rapide, le projet vise à introduire la mobilité électrique en Algérie avec un taux d’intégration local de 80%. À la recherche de financements locaux, KACO aspire à construire une usine de production avec une capacité de 1000 scooters par jour, représentant un investissement estimé à près de 3 millions d’euros.

Un vent d’innovation souffle sur la scène entrepreneuriale africaine, et l’Algérie n’est pas en reste. Mohamed Ali Salmi, un entrepreneur algérien résidant en Tunisie, a présenté son projet ambitieux lors de la 2e édition de la Conférence africaine des startups à Alger. À la tête de la startup KACO, Salmi vise à introduire la mobilité électrique en Algérie avec son scooter électrique révolutionnaire baptisé « Orca ».

Le « Orca » est le fruit d’un partenariat algéro-tunisien, avec un taux d’intégration local impressionnant de 80%. La startup, basée en Tunisie et active depuis 2018 dans la fabrication d’accumulateurs électriques, a développé ce scooter électrique qui a déjà obtenu un brevet en Tunisie, tandis qu’une demande de brevet en Algérie est actuellement en cours.

Lire aussi: Immotech: Yakeey, la première marketplace transactionnelle marocaine

Le scooter électrique Orca, avec une autonomie de 120 km et un temps de recharge rapide de 3 à 4 heures, est équipé d’une batterie amovible rechargeable à domicile. Cette conception novatrice vise à rendre la mobilité électrique accessible et pratique pour les utilisateurs en Algérie.

Pour concrétiser la production du scooter en Algérie, KACO a déposé une demande de labellisation en tant que startup auprès du ministère compétent. Toutefois, l’entreprise est actuellement à la recherche de financements locaux pour soutenir ce projet visionnaire.

Mohamed Ali Salmi, dirigeant de KACO, a souligné que la réalisation complète du projet nécessitera un investissement d’environ 3 millions d’euros. Cet investissement couvrira la construction de l’usine, l’aménagement, l’achat d’équipements pour la chaîne de fabrication, et un fonds de roulement pour au moins 6 mois.

« Nous visons une capacité de production de 1000 scooters par jour« , a déclaré M. Salmi, illustrant ainsi l’ampleur de l’ambition de KACO. Le projet va au-delà de la simple production de scooters électriques, il incarne une vision audacieuse de transformer la mobilité en Algérie et de positionner le pays sur la carte de l’innovation dans le secteur des transports.

 Innovation
 Porteur de projet
 Francophonie
 Ecosytème numérique
 startup
 tunisie
 mobilité
 innovation

Modérateur

  • Dernière modération le 08/01/2024 - 08:47

    Auteur de la page

  • StartUp Médias

    Journaliste web

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Innovation
     Porteur de projet
     Francophonie
     Ecosytème numérique
     startup
     tunisie
     mobilité
     innovation