PROPOSER DES ALIMENTS POUR BÉBÉ BIO ET NUTRITIFS À PARTIR DE PRODUITS LOCAUX : LA MISSION DE LA STARTUP « LE LIONCEAU »

Si la mortalité infantile est en diminution au Sénégal, près de 20% de la population souffre de malnutrition chronique. Les enfants sont particulièrement touchés, avec des conséquences sur leur santé et leur apprentissage.

Avec Rémi Filastò, Siny Samba a fondé Le Lionceau, une entreprise qui développe une gamme d’aliments infantiles de haute qualité nutritionnelle et fabriquée localement. Leur vision ? Valoriser les produits locaux et renforcer la chaîne de valeur alimentaire.

J’ai toujours en tête de suivre un système « de la fourche à la fourchette » : utiliser ce qui est produit ici et le transformer ici.

LA NAISSANCE DU LIONCEAU

Après son BTS en agro-alimentaire, Siny Samba quitte Dakar pour Montpellier, où elle poursuit ses études d’Ingénieur. « J’ai toujours adoré la cuisine. Toute petite déjà, j’aidais ma grand-mère à faire des beignets qu’elle vendait dans les rues de Dakar. »

Tout a commencé lorsqu’elle travaillait en France, au sein du Pôle R&D d’une grande entreprise spécialisée dans l’alimentation pour bébés. « Je me suis passionnée pour le secteur de la petite enfance et j’ai pu développer une expertise dans le domaine de l’alimentation des bébés. »

Là, j’ai vu une quantité ahurissante de produits importés. Il n’y avait aucun produit local dans les purées pour bébé.
Très curieuse, Siny se pose alors beaucoup de questions par rapport aux habitudes alimentaires des bébés au Sénégal. La jeune Ingénieure commence à interroger les mères de son entourage. « Une fois, une maman m’a dit que son enfant ne buvait que du soda et jamais d’eau. Et ça ne l’alarmait pas du tout »
Elle décide de partir observer les rayons des supermarchés dakarois et se trouve confrontée à un deuxième problème. « Là, j’ai vu une quantité ahurissante de produits importés. Il n’y avait presque aucun produits locaux. »

"On s’assure que nos produits répondent aux besoins spécifiques des enfants. On dose chaque matière première."

Pour trouver les produits Le Lionceau, direction les marchés comme au Dakar Famers Market, le marché fermier et artisanal spécialiste du consommer local qui se tient le 1er samedi du mois, dans la capitale sénégalaise. Il est aussi possible de passer commandes via la page Facebook ou par téléphone. “On prévoit de lancer très prochainement un abonnement mensuel avec un système de consignes et de livraison à domicile”.

REDÉCOUVRIR LES VERTUS NUTRITIONNELLES DES ALIMENTS LOCAUX

“Des études ont démontré que la période allant de la conception jusqu’aux 2 ans et demi de l’enfant, était une fenêtre d’opportunités pour construire son capital santé futur. On parle des 1 000 premiers jours de l’enfant”

Les premières années de vie sont en effet essentielles dans le développement physique et cognitif. “Par exemple, il est prouvé que donner des produits salés très tôt à l’enfant peut favoriser son goût pour les produits salés une fois à l’âge adulte. Or, on sait qu’une consommation excessive de sel augmente le risque d’hypertension.”

Le mil par exemple, est riche en fibres, le fonio en acides aminés, le bouye en vitamine C et j’en passe ! Il faut vraiment informer la population.

Lire la suite de l'article sur : www.sekou.org 



Modéré par : Webmestre Finnov

Autres actualités dans "Coups de projecteur"

[Lecture #mon20mars] Louise Mushikiwabo : Notre langue française pour dire le monde

Publié le 20 mars 2019 - 16:34

A travers une tribune parue ce 20 mars 2019, Journée Internationale de la Francophonie, Madame Louise Mushikiwabo, actuelle Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), évoque tour à tour le français (...)

Le Muskuwaari, un sorgho de contre-saison qui participe de la résilience des populations du Nord-Cameroun à la famine

Publié le 08 mars 2019 - 00:00

Dans une région confrontée aux longues et harassantes saisons sèches, le gouvernement camerounais, à travers son bras séculier l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD), ne ménage aucun effort pour armer les paysan (...)

IAI-Cameroun se branche au programme d’énergies renouvelables israélien

Publié le 26 févr. 2019 - 10:39

Pour résoudre durablement le déficit énergétique criard qu’endurent les États africains en général et le Cameroun en particulier, l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun que dirige Armand Claude Abanda a signé une convent (...)


  • Publié le 07 juil. 2018 - 17:13 GMT
    par Morgane Vannier|Réseau francophone de l'Innovation
    Vue 276 fois
 nutrition
  alimentation
  santé
  bébé
  Afrique
  Sénégal
  agriculture
  consommation






Autres actualités


CGU - Contact - Conception & Réalisation : CIRIDD © 2015