Produits agricoles du terroir : l’IRAD vulgarise des semences améliorées à Ngaoundéré (nord-Cameroun)

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2023-05-04 11:27:56
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 823
Produits agricoles du terroir : l’IRAD vulgarise des semences améliorées à Ngaoundéré (nord-Cameroun)

Le blé (IRAD 1, IRAD 2, IRAD 22, KENIRAD 1, KENIRAD 2, KENIRAD 3, KENIRAD 4) ; le riz (Nerica 3) ; le maïs (Shaba, APT) ; le soja (TEX1919-14FVIT1) ; le haricot (KJ/413, PNN, NITU, MEX 142) ; les pommes de terre (Unica, Dosa, Jacob 2005, Banso, Manate et Jelly) ; le gingembre (nectar, granulés) et des plantes pérennes (anacardiers, papayers cobra, moringa olifera, leucaena leucocephala, canistel, goyaviers, fraisiers, volcamériana, citronniers, lime mexicaine marcottée, lemon marcotté, avocatiers greffés, Acacia nilotica, noisetiers, etc.).

Voilà, entre autres, la kyrielle de semences améliorées (céréales, légumineuses, tubercules, fruitiers…) de diverses spéculations susceptibles d’intervenir dans la politique d’import-substitution en cours d’implémentation par le gouvernement camerounais. Une démarche axée sur la promotion de la consommation et de la production des produits du terroir.

Elles ont été exposées par le Centre de Recherche Agricole (CRA) de Wakwa (structure opérationnelle de l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement, en abrégé IRAD) à Ngaoundéré (région de l’Adamaoua), du 29 avril au 06 mai 2023. Dans le cadre de la 23è édition des Jeux universitaires présidées par le ministre d’État, ministre de l’Enseignement supérieur (MINESUP) le Pr Jacques Fame Ndongo, qu’accompagnait le ministre des Sports et de l’Éducation physique (MINSEP) le Pr Narcisse Mouelle Kombi. En présence du recteur de l’Université de Ngaoundéré, le Pr Florence Uphie Chinjé.

Dans cette opération de vulgarisation des produits agricoles du terroir, il y a également du compost à base du maïs et des plantes fourragères (le brachiaria et les stylosanthes).

Manifestement, ces nombreuses prouesses agricoles de la fructueuse recherche de l’Institut que dirige le Dr Noé Woin qui œuvre au quotidien à travers plus de 80 structures opérationnelles disséminées sur l’étendue du territoire national sont la preuve à suffire que les politiques publiques en matière de développement agricole du gouvernement garantissent l’autosuffisance et la sécurité alimentaires aux Camerounais. Et de manière durable !

 Agro-alimentaire
 Valorisation
 Politique d'import-substitution
 Vulgarisation des produits du terroir
 Semences agricoles améliorées

Modérateur

  • Dernière modération le 09/05/2023 - 14:32

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Agro-alimentaire
     Valorisation
     Politique d'import-substitution
     Vulgarisation des produits du terroir
     Semences agricoles améliorées