Paquets et innovations technologiques de la recherche agricole de l’IRAD en vitrine au Cameroun

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2022-08-25 14:34:01
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 239

À travers une Journée portes ouvertes (JPO) organisée le 24 août 2022 dans son campus à Yaoundé, suite aux activités similaires dans les autres régions du Cameroun, l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD) que dirige le Dr Noé Woin a mis à découvert des paquets et des innovations technologiques adaptées aux effets néfastes des changements climatiques (des semences climato- intelligentes).

Un potentiel qui, selon les organisateurs de la cérémonie présidée par le sous-préfet de Yaoundé 7, Elie Mwanjo Nsangué, est capable de permettre au Cameroun de booster, de manière durable, la production et la transformation des produits de grande consommation et tourner le dos à l’importation, source de spéculations sur le marché et de pertes colossales de devises.

Le blé (variétés IRAD 1, IRAD 2, Banyo, local) ; le maïs (composites et hybrides d’une dizaine de variétés dont Thé Charles, Hogbe Nlend, Ayuk Takem et Vroumsia Tchinaye) ; le riz (Nerica 3, Nerica 8, NL 36, NL 56 et Tox) ; le sorgho (variétés Zouaye, Damougari…), le manioc (variétés TME, 693, 8034, 96/14/4), la patate (variétés améliorées), le soja  (variétés SC, local IRAD), le haricot (variétés améliorées) ; bananier et plantain (variétés améliorées Essong, Ebang, Elat…) ; le palmier à huile (variétés améliorées) ; des arbres fruitiers (agrumes) ; le cacaoyer et le caféier (variétés améliorées), des alevins, du poisson (silure et tilapia) de souche améliorée à fort potentiel de production.

Voilà, entre autres, les variétés de semences améliorées des cultures végétales (annuelles et pérennes) et productions animale et halieutique que l’institut bras séculier de l’État du Cameroun a exposées. Registre complété par de précieux produits alimentaires issus du Laboratoire de technologie agroalimentaire, à savoir : le yaourt local bio préparé à partir du lait cru de vache, les biscuits, les crêpes, les brownies, les madeleines, les cakes, le pain au lait, à base soit de la farine de sorgho rouge, soit de riz, soit de manioc, soit de la banane douce ou/et de la banane plantain. Pour sensibiliser les acteurs (producteurs, transformateurs, commerçants, semenciers, consommateurs) du secteur agricole du pays.

Des prouesses de la recherche agricole qui ont émerveillé les participants venus en nombre.

Toutes choses qui, après la visite guidée des stands d’exposition, ont fait dire à l’autorité administrative (Elie Mwanjo Nsangué) que la mise à profit de ce potentiel va permettre au Cameroun de réduire considérablement l’importation à coup de plusieurs milliards par an des produits agroalimentaires de grande consommation.

 Agro-alimentaire
 Valorisation
 Paquets et innovations technologiques agricoles
 Politique Import-substitution
 IRAD
 Cameroun

Modérateur

  • Dernière modération le 27/08/2022 - 18:40

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Agro-alimentaire
     Valorisation
     Paquets et innovations technologiques agricoles
     Politique Import-substitution
     IRAD
     Cameroun