Mogodé, le riche potentiel touristique et écotouristique du nord-Cameroun à valoriser

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2023-07-19 15:51:17
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 648
Mogodé, le riche potentiel touristique et écotouristique du nord-Cameroun à valoriser

Mogodé, localité sise à 36 km de Mokolo dans le département de Mayo-Tsanaga (Extrême-Nord) et habitée par les Kapsiki, regorge des sites et rituels susceptibles de présenter la valeur universelle exceptionnelle (VUE) telle que recherchée par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pour le Patrimoine mondial.

Dans le registre des biens à caractères culturel ou/et naturel, nous pouvons citer : la grotte des rites, des pics, des empreintes du pied du prophète Houmpita, des empreintes d’animaux domestiques gravées sur l’une des montagnes sacrées du nom Heugoudeu qui, chaque année, reçoit dans la grande discrétion la visite des patriarches et le chef traditionnel pour un certain nombre de sacrifices en direction des ancêtres pour la paix au sein de la communauté.

Et du 19 au 26 juin 2023, pas plus tard, le peuple Kapsiki a, comme un seul homme, organisé le rituel d'initiation des jeunes à la maturité, dénommé Gwela (guerrier). En effet, à travers cette grande cérémonie, 192 jeunes garçons et filles (nouvellement mariées, ‘’Makwa’’) de la localité ont célébré la fête de ‘’Rhoumlta’’, symbole de l'introduction du jeune dans les secrets mystico-socio-culturels du peuple, qui constitue la 1ère phase du rituel Gwela.

D’après le chef traditionnel, Sa Majesté Deli Zra, cette fête marque l’étape annonçant le premier mois de l'année traditionnelle (juin) chez les Kapsiki.

Il faut attendre décembre pour vivre la 2ème phase, réservée à la fête de ‘’La'ah’’ qui regroupe presque toutes les cérémonies du peuple.

Et la 3ème phase (février-mars) consacrée à la fête de ‘’Beuza’’, rituel individuel, qui permet au jeune initié d'intégrer l'arbre à palabres des patriarches.

Arrivé à cette ultime phase, le jeune culturellement cuisiné dans l’âme après certaines privations peut alors s’affirmer homme responsable. Autrement dit, il est prêt à fonder une famille et à donner son avis sur les décisions importantes prises par les patriarches ou matriarches (pour les filles).

Sa Majesté Deli Zra veut bien préciser que «le rituel Gwela qui existe depuis les origines du peuple kapsiki est le passage de l’adolescence à la maturité». Il s’agit d’une pratique traditionnelle qui met à l’épreuve des jeunes âgés de 18 ans et plus du village.

La culture étant, selon un contemporain, ce qui nous reste lorsqu'on a tout oublié, ce garant de la tradition kapsiki est catégorique et péremptoire : «Mes ses sujets doivent savoir d'où ils viennent afin de savoir où ils vont». Dans cette logique existentielle, il leur interdit de renier leur culture, sous prétexte d'appartenance religieuse ou sociale. Bref, S.M Deli Zra prône la mobilisation de tous pour pérenniser et valoriser l’identité culturelle kapsiki».

D’après les données disponibles l’arrondissement de Mogodé est composé d’environ 200 000 âmes.

 Culture
 Valorisation
 Diversité culturelle
 Potentiel touristique et écotouristique
 Kapsiki de Mogodé

Modérateur

  • Dernière modération le 25/07/2023 - 09:50

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Culture
     Valorisation
     Diversité culturelle
     Potentiel touristique et écotouristique
     Kapsiki de Mogodé