«Les insectes représentent plus de 80% des espèces animales connues et environ 65% des espèces vivantes», renseignent les entomologistes de la CIFE10 à Yaoundé (Cameroun)

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2023-11-22 11:08:17
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 347
«Les insectes représentent plus de 80% des espèces animales connues et environ 65% des espèces vivantes», renseignent les entomologistes de la CIFE10 à Yaoundé (Cameroun)

«Les insectes représentent plus de 80% des espèces animales connues et environ 65% des espèces vivantes. Ils vivent dans tous les biotopes et sont soit utiles comme auxiliaires, pollinisateurs, destructeurs, détritivores ; soit nuisibles comme vecteurs de maladies, ravageurs des plantes ou des denrées stockées». C’est la principale information retenue au cours de l’ouverture solennelle des travaux de la 10ème Conférence internationale francophone d’entomologie (CIFE10) par le ministre d’État, ministre de l’Enseignement supérieur (MINESUP), Chancelier des ordres académiques, le Pr Jacques Fame Ndongo, le 20 novembre 2023 à Yaoundé (Cameroun).

C’est dire si l’homme doit réserver un traitement rationnel aux insectes qui l’entoure au quotidien. Car, selon les entomologistes, ces espèces animales très répandues assurent l’équilibre biologique et sont d’une importance primordiale pour la vie des humains et autres.

En effet, dans un contexte marqué par une menace réelle sur la biodiversité, à travers l’exploitation anarchique des ressources forestières qui met en péril les équilibres écosystémiques dans l’espace francophone, les assises qui se tiennent dans la capitale camerounaise du 20 au 25 novembre 2023 ont pour thème : «Entomologie au service de la biodiversité et du développement durable comme appui à l’émergence dans l’espace francophone».

Cette thématique, selon le MINESUP, a «pour finalité de contribuer à la transformation durable et harmonieuse des États francophones».

D’après les organisateurs, la CIFE10 est un cadre d’expression et d’échange entre entomologistes de l’espace francophone qui a enregistré 220 communications réparties dans différents thèmes évocateurs. Et durant les six jours des travaux, des communications orales seront présentées dans 24 sessions scientifiques par des éminents entomologistes, au campus de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’université de Yaoundé 1.

D’ailleurs, l’évènement scientifique qui a reçu le très haut accord du président de la République Paul Biya, pour sa tenue au Cameroun, connaît la présence de plusieurs entomologistes provenant de 28 pays de l’espace francophone.

Les insectes ayant une place capitale dans la résolution des problèmes alimentaires, sanitaires, agricoles et environnementaux, le MINESUP a ainsi recommandé aux entomologistes que les travaux de la CIFE10 soient axés sur «une approche pragmatique et opérationnelle afin que l’enseignement supérieur participe à la transformation de la société».

 Information
 Diversité biologique
 Equilibre biologique par des insectes
 CIFE10 à Yaoundé

Modérateur

  • Dernière modération le 28/11/2023 - 11:01

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Information
     Diversité biologique
     Equilibre biologique par des insectes
     CIFE10 à Yaoundé