Le projet ‘’Maternités solaires’’ promu en Afrique par Ségolène Royal

À travers son ONG ‘’Désirs d'Avenir pour la Planète’’ (D.A Planète), la politique française Ségolène Royal entend donner un nouveau contenu aux valeurs de justice et d’efficacité climatiques aux niveaux local, national et international.

C’est ainsi que depuis quelque temps, l’ancienne ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer promeut le projet ‘’Maternités solaires’’ dans les pays africains que sont le Cameroun, le Sénégal, le Togo et le Mali.

En ce qui concerne le Cameroun, 16 maternités ont été sélectionnées dans les communes dirigées par des femmes maires réunies au sein du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, antenne du Cameroun (REFELA-Cam), présidé depuis quelques jours par la maire de Nkongsamba 3è (région du Littoral), Mme Élise Henriette Essamé.

Le 13 mai 2019, Ségolène Royal (candidate malheureuse avec 46,9% de suffrages exprimés à la présidentielle de 2007 contre Nicolas Sarkozy) sera au Cameroun pour l’inauguration solennelle des trois (03) premières ‘’Maternités solaires’’, dans la commune pilote de Bikok (région du Centre).

Et l’Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique va, dans la foulée, lancer le projet dans les autres communes dirigées par des maires femmes du REFELA-Cam.

En effet, il s’agit d’un projet qui porte sur l’installation des kits solaires permettant le fonctionnement et l’autonomisation en énergie des appareils liés aux accouchements, et de l’éclairage des bâtiments grâce aux installations solaires.

L’objectif global du projet axé sur les Objectifs du développement durable (ODD) est de renforcer durablement le système énergétique dans les centres de santé des communes dirigées par les Femmes maires d’Afrique en leur assurant une autonomie énergétique et une maitrise d’ouvrage des technologies de production et de distribution des énergies renouvelables et en répondant aux besoins prioritaires de ces centres notamment les services de maternité.

Pour mémoire, au Cameroun, ce projet citoyen a été co-construit avec l’association des femmes maires, à l’époque dirigé par Célestine Ketcha Courtès, promue ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU) depuis le 04 janvier 2019.


Modéré par : Redaction FINNOV

Autres actualités dans "Coups de projecteur"

Découvrez la Cartographie de l'évaluation environnementale et sociale dans la Francophonie

Publié le 18 sept. 2019 - 15:25

L’OIF, par le biais de son organe subsidiaire, l’Institut de la Francophonie pour le développement durable, a élaboré une cartographie analytique des profils et dispositifs de sauvegarde environnementale et sociale dans la Francophoni (...)

La fondation Orange propose un MOOC sur l'art et la création numérique

Publié le 18 sept. 2019 - 13:51

Quels que soient votre âge, votre équipement informatique, votre utilisation d'Internet, vos connaissances préalables ... vous êtes les bienvenus sur le MOOC l’Art et la création numérique. Pour apprendre avec nous, il suffit d’être (...)

Lancement de la série de 4 formations gratuites en environnement et en développement durable

Publié le 09 sept. 2019 - 16:02

L'Institut de la Francophonie pour le développement durable et l'Université Senghor ont mis en place une série de quatre formations en ligne dans le cadre du programme « Maîtrise des outils de gestion de l’environnement pour le dévelo (...)


  • Publié le 13 mai 2019 - 08:57 GMT
    par Pierre Amougou|Réseau francophone de l'Innovation
    Vue 466 fois
 Porteur de projet
 énergie solaire
  maternité
  femmes maires
  REFELA6Cam
  développement durable
  Afrique
  Ségolène Royal
  Cameroun






Autres actualités


CGU - Contact - Conception & Réalisation : CIRIDD © 2015