L’IRAD (Cameroun) forme des Centrafricains aux techniques innovantes de la pépinière

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2022-10-14 21:32:32
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 265

Du 10 octobre au 05 novembre 2022, 25 Centrafricains sont outillés par l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) que manage le Dr Noé Woin sur la mise et suivi des pépinières de palmiers à huile, des arbres fruitiers et de bananiers plantains, à la Station polyvalente de recherche agricole (SPRA) de Njombé (littoral-Cameroun).

« Notions sur la plante, son mode de reproduction, son milieu agro-écologique ; semences sélectionnées commerciales hybrides (du palmier à huile) ; prospection des lieux d’approvisionnement de la semence ; pré-pépinière (matériel et produits de travail, choix et préparation de l’emplacement, choix et préparation du terreau, préparation et remplissage des sachets, préparation des planches, construction de l’ombrière et propagateurs, pose des sachets, caractéristiques d’une bonne graine germée, technique de repiquage, technique d’arrosage et d’entretien phytosanitaire, désombrage et gestion des maladies, définition et matériels de travail du remplissage des sacs) ; pépinière (piquetage, sélection, transport et pose sacs, repiquage, arrosage, fumure minérale, maladies, traitement insecticide, choix des plants en fin de pépinière, semis direct…) ; visite des pépinières privées et agro-industrielles ; technique de greffage, de marcottage et de PIF (plants issus de fragments de tige) de multiplication de bananier plantain ; construction de la serre, préparation du germoir d’ensemencement ; préparation des explants et mise en place des bulbes en germoir ». Voilà, entre autres, des modules qui meublent le programme de formation théorique et pratique.

Sous la coordination du chef de section cultures pérennes et industrielles (CSCPI) à la Division de la Production végétale de l’IRAD, le Dr Constantin Mondjeli, l’objectif de cet atelier est «de renforcer les capacités des 25 Centrafricains sur la mise et suivi des pépinières de palmiers à huile, des arbres fruitiers et de bananiers plantains».

Et le chef d’équipe pédagogique de la formation rassure : «le résultat attendu est que ces apprenants soient aptes à implémenter toutes les techniques apprises en Centrafrique». Pour faire de ces séminaristes des agriculteurs complets et avertis une fois de retour en République Centrafricaine, ils seront, selon le programme, initiés au montage d’un compte d’exploitation prévisionnel d’une pépinière.

«Je suis très émerveillé de la qualité pratique de cette formation. À ce jour, je suis apte sur le choix du site, son nettoyage ; le choix, creusage, tamisage, remplissage du terreau ; la fabrication d’un tamis ; la confection de planches, des différents types d’ombrage ; le choix de la variété de palmier à huile, les caractéristiques des bonnes graines sélectionnées hybrides commerciales de variété Tenera. Je sais déjà aussi comment repiquer la graine germée et les techniques de traitement du terreau…», reconnaît, avant la fin de l’imprégnation, l’ingénieur agronome et chef de délégation centrafricaine, Placide Kpangba Kingo (chercheur à l’Institut centrafricain de recherche agricole).

À la fin de la formation, selon les dirigeants de l’IRAD, les pépiniéristes centrafricains vont, en bonne et due forme, recevoir des attestations à faire valoir partout où besoin sera.

Visiblement, au regard de son expertise soutenue et référentielle, l’IRAD est davantage sollicité par les pays de la sous-région CEMAC, et même au-delà, dans le cadre notamment du CORAF (28 pays africains), de l’ASARECA (14 pays africains) et de l’OAPI (17 pays africains). Et justement, il y a quelques jours, cette dernière a accrédité l’institut cheville ouvrière de l’État du Cameroun en matière de développement agricole pour conduire des tests ou examens de la Distinction, de l’Homogénéité et de la Stabilité (DHS). Une initiative qui participe de la protection des obtentions végétales en Afrique.

 Agro-alimentaire
 Formation agricole innovante
 Pépiniéristes Centrafricains
 IRAD
 Cameroun

Modérateur

  • Dernière modération le 17/10/2022 - 15:16

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Agro-alimentaire
     Formation agricole innovante
     Pépiniéristes Centrafricains
     IRAD
     Cameroun