L’IAI-Cameroun sort 256 personnes de l’illettrisme numérique à Yagoua

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2020-12-05 18:01:13
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 8595

Dans le respect des mesures barrières contre la pandémie de Covid-19, l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun que dirige Armand Claude Abanda poursuit sa dynamique de vulgarisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur l’étendue du territoire national.

Dans cette lancée, le 04 décembre 2020 à Yagoua (extrême-nord du Cameroun), sous la présidence du secrétaire d’État auprès du ministre des Enseignements secondaires (MINESEC) en charge de l’Enseignement normal, Boniface Bayaola, 256 récipiendaires (205 élèves-maîtres et 51 enseignants de l’École normale des instituteurs de l’enseignement général de la localité) ont reçu solennellement leurs attestations de fin de formation.

D’après les encadreurs de l’IAI, les enseignements dispensés à ces lauréats portaient sur Microsoft Word, Excel, Internet et l’initiative à la citoyenneté et à l’entrepreneuriat.

Une initiative qui rentre dans le cadre du projet citoyen un Million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) à l’horizon 2035 conduite par l’IAI-Cameroun/Centre d’excellence technologique Paul Biya et parrainé par la première Dame du Cameroun, Chantal Biya.

C’est à la faveur du fructueux partenariat MINESEC-IAI-Cameroun que cette cérémonie a eu lieu, en présence des forces vives, des autorités administratives, municipales et traditionnelles de la ville à l’honneur.

En marge de cette solennité, le Représentant-résident de l’IAI-Cameroun a visité les structures scolaires de Yagoua.

Approché à la fin de la cérémonie, Armand Claude Abanda qui a séjourné ici le 8 novembre dernier, exprime : «Je suis très heureux d'être revenu ici à Yagoua pour appuyer les efforts du gouvernement à travers ce programme de formation aux TIC des enseignants du MINESEC. Notre objectif était de donner à ces récipiendaires la culture du numérique, leur permettant de maitriser l'utilisation des plateformes de e-Learning en ces temps de Covid-19 qui impose l’observance de la distanciation sociale. C’est l’occasion pour moi de remercier le ministre Boniface Bayaola pour cet accueil chaleureux reçu au cours de cet énième séjour dans le Mayo-Danaï. Je remercie enfin les chefs traditionnels de ce département, et en particulier le sultan de Yagoua, qui m'ont élevé à la dignité de notable dans leur sultanat, à savoir Conseiller spécial du lamido».

En termes de perspective pour 2021 qui frappe à la porte, le patron du Centre d’excellence technologique Paul Biya, par ailleurs le président exécutif du Forum des universités et grandes écoles professionnelles d’Afrique centrale (FUGEPAC), révèle que l’IAI va orienter ses activités «vers des formations permettant de maîtriser les plateformes de télétravail et de e-Learning,  pour mieux affronter la pandémie de Covid-19». Pour ce faire, Armand Claude Abanda entend ainsi «multiplier, avec l'aide des élites volontaires, la création des points focaux IAI au sein des établissements scolaires et universitaires».

Pour mémoire, à ce jour, Yagoua détient la palme d’or de la formation dans le cadre du de MIJEF 2035 à travers le pays, avec plus de 4 000 personnes en 4 ans.

 TIC
 formation en informatique
 Tic
 formation
 Iai-Cameroun
 Yagoua
 Abanda
 Bayaola

Modérateur

  • Dernière modération le 07/12/2020 - 08:47

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     TIC
     formation en informatique
     Tic
     formation
     Iai-Cameroun
     Yagoua
     Abanda
     Bayaola