L’IAI-Cameroun arrime 250 jeunes et femmes du Grand-Nord aux TIC

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2020-12-29 10:41:52
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 1009

Le Représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun, Armand Claude Abanda, a co-présidé avec le gouverneur du Nord et le maire de la ville de Garoua (région du Nord) la cérémonie de remise des attestations de fin de formation aux technologies de l’information et de la Communication (TIC) à 200 étudiants du Centre régional IAI-Garoua, le 21 décembre 2020.

Selon les encadreurs du Centre d’excellence technologique Paul Biya, les enseignements dispensés à ces jeunes et femmes ont porté sur Microsoft Word, Excel, Internet et l’initiative à la citoyenneté et à l’entrepreneuriat.

En marge de cette solennité, Armand Claude Abanda a scellé un important partenariat avec la mairie de Garoua dirigée par Dr. Ousmaïla Mohamadou. À travers cet accord de collaboration, l’IAI-Cameroun s’est engagé à arrimer un maximum de jeunes et de femmes de la ville de Garoua à la modernité numérique.

Le 1er projet prévoit la formation de 1200 jeunes et femmes de cette localité.

Approché à la fin de la cérémonie qui a mobilisé grand monde à Garoua, Armand Claude Abanda déclare : «Le maire de Garoua vient de démontrer sa volonté d'arrimer ses populations au numérique. Les 1200 personnes qui seront formées vont contribuer peut-être à faire de Garoua une véritable ville intelligente. Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour remercier le gouverneur de la région du Nord. Il est toujours présent et actif pour encourager les populations à se former au numérique».

Deux jours plus tôt, le président exécutif du Forum des universités et grandes écoles professionnelles d'Afrique centrale (FUGEPAC), Armand Claude Abanda, a également co-présidé avec le sultan et le préfet de Mayo-Tsanaga une remise des parchemins de fin de formation aux TIC à une cinquantaine de jeunes de la ville de Mokolo (région de l’Extrême-Nord).

Deux activités qui rentrent dans le cadre du programme social un Million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) à l’horizon 2035, parrainé par la première Dame du Cameroun, Chantal Biya. Un programme qui, 5 ans après son lancement en 2015, enregistre près de 300 000 jeunes, enfants et femmes arrimés aux TIC au Cameroun.

Aujourd’hui, les Camerounais sont unanimes à reconnaître que le Représentant-résident de l’IAI-Cameroun ne ménage aucun effort pour rendre le Cameroun une société entièrement digitale. Avec le e-Learning, le télétravail, le e-Commerce, le e-Banque… comme pain quotidien de tous.


 TIC
 Informatique
  formation
  jeunes
  femmes
  Garoua
  IAI-Cameroun
  Armand Claude Abanda

Modérateur

  • Dernière modération le 30/12/2020 - 18:26

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     TIC
     Informatique
      formation
      jeunes
      femmes
      Garoua
      IAI-Cameroun
      Armand Claude Abanda