L’IAI-Cameroun arrime 150 jeunes du lamidat de Mokolo (nord-Cameroun) aux TIC

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2022-11-21 11:33:53
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 55

À la faveur du projet un Million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) aux technologies de l’information et de la communication (Tic) à l’horizon 2035 ayant pour marraine nationale la première Dame du Cameroun, Chantal Biya, l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun que dirige Armand Claude Abanda vient de mettre encore sur le marché de l’emploi une cuvée de 150 jeunes du lamidat de 1er degré de Mokolo, dans la région de Extrême-Nord du Cameroun. Une promotion parrainée par la présidente du conseil d’administration du Palais des congrès de Yaoundé, Aminatou Ahidjo.

En présence du lamido de Mokolo, Yacouba Mohamadou Mourtalla, et bien d’autres personnalités, les heureux récipiendaires ont solennellement reçu leurs parchemins, le 18 novembre 2022 dans la ville de Mokolo.

Selon les responsables du l’IAI-Cameroun/Centre d’excellence technologique Paul Biya, ces jeunes gens du centre de formation IAI du lamidat de Mokolo ont gracieusement bénéficié d’une formation axée sur des modules tels que la bureautique (Microsoft Word, Excel et PowerPoint), l’Internet, les réseaux sociaux, et l’initiation à l’entrepreneuriat et à la citoyenneté.

Pour sa disponibilité et sa contribution sans retenue à la réussite de l’apprentissage des séminaristes, la fille de l’ancien et défunt chef de l’État du Cameroun, Aminatou Ahidjo, a été honorée par le Représentant-résident, qui lui a décerné un Certificat de marraine.

Au pas de course, en matinée du 18 novembre 2022, Armand Claude Abanda, Notable en charge de l’éducation du peuple de Mokolo, depuis décembre 2019, a fait une brève escale au Centre IAI de Garoua dans la région du Nord. Et faut-il rappeler que cette cérémonie intervient au lendemain de son retour triomphal de Kigali au Rwanda avec le 1er Prix panafricain d’’’Accelerate Africa Summit’’ dans sa besace. Le 3è prix à l’international de l’année en cours qui vient une fois de plus honorer le Cameroun.

Dans sa ferme détermination de tordre de combattre le chômage et l’oisiveté des jeunes Camerounais, l’auteur du roman à succès ‘’Fils de prélat’’ ne manque pas d’imagination et de label. «Nous pensons en dehors de MIJEF 2035 mettre en place des programmes plus professionnalisants encore tels que la formation des maintenanciers, c’est-à-dire des jeunes qui savent dépanner des ordinateurs. À partir de cette occupation, ils vont pouvoir être autonomes et améliorer leurs conditions de vie», a promis le président exécutif du Forum des universités et grandes écoles d’Afrique centrale (FUGEPAC).

 TIC
 Lutte contre le chômage des jeunes
 Arrimage au numérique
 IAI-Cameroun

Modérateur

  • Dernière modération le 24/11/2022 - 10:43

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     TIC
     Lutte contre le chômage des jeunes
     Arrimage au numérique
     IAI-Cameroun