L’AFESPELAM organise sa 7è édition du 15 au 17 décembre 2023 à Mokolo (nord-Cameroun)

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2023-12-10 15:39:36
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 388
L’AFESPELAM organise sa 7è édition du 15 au 17 décembre 2023 à Mokolo (nord-Cameroun)

‘’Peuple du Lamidat de Mokolo à l’ère de l’intégration communautaire pour le renforcement du vivre-ensemble et du multiculturalisme’’. C’est le thème retenu pour la célébration de la 7ème édition de "l’Association pour le festival des peuples du Lamidat de Mokolo’’ (AFESPELAM) dans la ville chef-lieu du département de Mayo Tsanaga (région de l’Extrême-Nord). Sous le haut patronage du ministère des Arts et de la Culture (MINAC) du Cameroun et en présence de dignitaires de la République, de partenaires culturels et invités spéciaux.

D’après les promoteurs de l’AFESPELAM composée des populations Mafa, Kapsiki, Guidar, Moufou, Peuhl, Bassa, Fang-Beti, Bamiléké…), l’innovation de cette édition est la promotion du vivre-ensemble et de la cohésion sociale. Dans l’optique de lutter contre les discours haineux et l’esprit de division susceptibles d’hypothéquer le développement du Cameroun.

À l’occasion, selon les organisateurs, sous l’égide du lamido de 1er degré de Mokolo, Sa majesté Yacouba Mohamadou Mourtalla, diverses activités socio-culturelles seront organisées. Notamment, une table-ronde, des danses patrimoniales, la visite du musée d’art de Mokolo, la fantasia, le défilé miss master, la marche du vivre-ensemble et la remise solennelle des attestations de fin de formation aux technologies de l’information et de la communication (TIC) par l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun que dirige Armand Claude Abanda.

Par ailleurs, il est prévu une intronisation des notables du Lamidat Mokolo parmi lesquels deux femmes dont la 500 millième récipiendaire du programme social un Million de jeunes, d’enfants et de femmes pour l’émergence à l’horizon 2035 (MIJEF 2035) en février 2023, Safia Adamou Kodji. La dynamique juriste et enseignante à Mokolo. La présence croissante des femmes (appelées ‘’Nguimbiya’’ ou reines des femmes) dans le cercle restreint des notables à la cour du Lamidat qui date de 1830 est une preuve à suffire que la gent féminine occupe une place de choix au sein de cette communauté multiculturaliste.

 Valorisation
 Culture
 Diversité culturelle
 Promotion du vivre-ensemble
 Peuples du lamidat de Mokolo

Modérateur

  • Dernière modération le 11/12/2023 - 12:59

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Valorisation
     Culture
     Diversité culturelle
     Promotion du vivre-ensemble
     Peuples du lamidat de Mokolo