Festival culturel Ngim Nu 2022 : l’IAI-Cameroun reçoit une Attestation de reconnaissance pour son expertise en TIC partagée

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2022-03-07 00:00:00
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 985

Pour avoir contribué à la réussite de la 55è édition du Festival culturel Ngim Nu 2022, présidée par le gouverneur de l’Ouest, l’invité spécial et notable Bamendou Armand Claude Abanda a reçu une Attestation de reconnaissance, le 26 février à Bamendou (ouest-Cameroun).

«Le Comité technique d’organisation du Festival culturel Ngim Nu du peuple Bamendou remercie et félicite l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun pour sa contribution hautement significative au succès de la 55è édition du festival et à la promotion de la culture nationale», peut-on lire sur le document dûment signé par le chef supérieur du groupement Bamendou (région de l’Ouest), S.M Gabriel Tsidie, et décerné au chef d’établissement IAI-Cameroun, Armand Claude Abanda, arborant pour la circonstance une tenue traditionnelle de cette aire culturelle Grassfield.

En effet, cette marque de reconnaissance des Bamendou est la résultante de la formation de 200 jeunes et femmes de cette localité aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et à l’entrepreneuriat par l’IAI-Cameroun qui ne ménage aucun effort pour rendre la société camerounaise digitale. Dans le cadre du programme social Un Million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) arrimés aux TIC à l’horizon 2035 au Cameroun.

En marge de la célébration en grande pompe du Festival Ngim Nu 2022, du 19 au 26 février, les heureux récipiendaires ont reçu leurs parchemins de fin de formation, au cours de la 55è édition du Festival culturel Ngim Nu 2022 du peuple Bamendou célébrée.

Déjà, la veille (25 février), M. Abanda a, aux côtés de l’autre ‘’digitalissime’’, Jacques Bonjawo (promoteur de la technopole Ocean Innovation Center à Kribi), pris part à la cérémonie de lancement officiel du Centre de technologie et d’incubation pour la jeunesse de l’Ouest, à Bafoussam. Un binôme qui, sans cesse, œuvre à la promotion des TIC aux plans national et international.

«Je tiens d’abord à féliciter mon grand-frère Jacques Bonjawo pour l’ouverture d’un Centre de technologie et d’incubation pour la jeunesse de l’Ouest vendredi, 25 février. Il peut en être assuré de mon soutien. Et ce samedi, 26 février, j’ai beaucoup de plaisir d’avoir assisté à la vibrante cérémonie de clôture de la 55è édition du Festival culturel Ngim Nu du peuple Bamendou. Un véritable régal pour moi, ce d’autant plus que je fais partie du cercle restreint des notables de S.M Gabriel Tsidie. Un chef supérieur androïde qui veut que son peuple s’arrime à la modernité. Ce qui rentre en droite ligne de la volonté du chef de l’État, S.E Paul Biya…», a exprimé le président exécutif du Forum des universités et grandes écoles de l’Afrique centrale (FUGEPAC), Armand Claude Abanda.

Il est à rappeler que le Ngim Nu, l’un des festivals culturels camerounais qui se démarquent par des actions salutaires et innovantes, a pour objectif de susciter la volonté de développement au sein de la communauté Bamendou, à travers une réappropriation de son riche patrimoine culturel et historique.

 TIC
 Formation MIJEF 2035
 Jeunes et femmes de Bamendou
 IAI-Cameroun

Modérateur

  • Dernière modération le 07/03/2022 - 12:28

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     TIC
     Formation MIJEF 2035
     Jeunes et femmes de Bamendou
     IAI-Cameroun