Compte rendu de l'événement Future of Work in Africa 2018, Renforcer les partenariats pour les compétences du 21ème siècle ...

Academy (AfricaInternshipAcademy.com) a organisé son premier événement Future of Work in Africa 2018 le samedi 22 septembre 2018 à Accra. Ghana.


L'événement avait pour thème «Renforcer les partenariats pour les compétences du 21ème siècle: les jeunes en tant que CRÉATEURS D'EMPLOIS et non chercheurs d'emploi», a rassemblé des personnalitées influentes comme le Directeur national de l’UNESCO, Tirso Dos Santos, PDG de 3Ps Solutions, Mami Serwaa Amoakohene, fondatrice de Zaacoal Energy, Abubakar Amin Sulley , fondateur de School Farms, Alfred Adjabeng, PDG de Sesil Consult Emmanuel EK Awumee, et fondateur de Soronko Academy et Soronko Solutions, Regina Honu.

Patrick Stephenson, personnalité de la télévision GhOne a débuté le programme avec le poème de Makafui Awuku, suivi du discours de Emmanuel Leslie Addae, directeur régional pour la recherche et manager en stratégie de Africa Internship Academy. Il a félicité les 5e et 6e cohortes pour avoir franchi une étape importante dans leur vie. «Félicitations à nos 5e et 6e cohortes pour avoir franchi cette étape importante dans leur vie. Ce mois-ci, nous avons célébré le 2ème anniversaire de l’AIA. Un voyage que nous avons commencé en septembre 2016 dans l'espoir de réduire le chômage sur notre continent en donnant aux jeunes les compétences nécessaires pour surmonter les obstacles à le chômage. Aujourd'hui, en plus de discuter de ce que sera l'avenir du travail en Afrique, environ 28 personnes seront diplômées de notre programme d’apprentissage intégré au travail », a-t-il déclaré.

Les conférenciers ont fait de nombreuses présentations sur la nécessité pour les jeunes de renforcer leurs capacités, de donner le ton et de donner aux jeunes les moyens de trouver des solutions durables et inclusives aux problèmes auxquels sont confrontées leurs différentes sociétés. Ils ont exhorté les jeunes à ne pas considérer uniquement les secteurs formels quand il s'agit de travail ou de carrière, mais également de viser l'agriculture, l'apprentissage et le développement de compétences employables, la création d'entreprises et la capitalisation de la technologie. Les intervenants ont de nouveau appelé les jeunes à être des «solutionnistes» et les ont exhortés à innover, à être sensibles aux opportunités en Afrique et à créer leurs propres entreprises sociales susceptibles de leur assurer une liberté financière durable grâce à une carrière future.


Tirso Dos Santos, conférencier d'honneur, a fait une présentation spéciale sur le thème «Compétences au XXIe siècle, jeunes créateurs d'emplois et non demandeurs d'emploi», exposant les participants à la réalité du travail dans le futur, compte tenu des tendances du développement socio-politiques actuelles. En mettant beaucoup l'accent sur les objectifs de développement durable (ODD), il a déclaré que les politiques doivent être modifiées pour s'adapter et créer un espace pour les petites et moyennes entreprises (PME). Il a appelé toutes les parties prenantes à explorer le potentiel de la culture et du patrimoine pour promouvoir l’écotourisme local et international. Tirso Dos Santos a également insisté sur le fait que les emplois de «cols blancs» ne créent pas nécessairement de la richesse. «Nous devons comprendre que les emplois de« cols blancs »ne créent pas de richesse. Nous devons repenser l’éducation en donnant la priorité aux politiques qui favorisent le développement des compétences dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques. »

Selon Tirso Dos Santos, le chômage, la corruption, le changement climatique et l’avènement de la 4ème révolution avec des changements technologiques rapides et une intelligence artificielle menaçante pourraient être bien gérés pour créer des opportunités. En conclusion de sa présentation, il a exposé quelques idées pour des changements de paradigme durables; remodeler les systèmes éducatifs, explorer le potentiel des économies vertes à forte intensité de main-d'œuvre, explorer le potentiel du patrimoine culturel africain pour promouvoir l'écotourisme local et international, promouvoir la culture pour développer un large éventail d'approches créatives et adopter des politiques qui permettent la création des PME afin de préserver l'avenir du travail en Afrique.

L'événement a été couronné par une belle cérémonie de remise des diplômes pour les 5e et 6e cohortes qui ont terminé avec succès un programme d'apprentissage intégré au travail de 4 semaines. Après avoir reçu leurs certificats, ils ont partagé leurs expériences, leur impact et les opportunités qu’ils ont acquises lors de leur stage dans l’académie. Ils ont présenté une belle citation, des œuvres d'art ainsi qu'un gâteau à l'académie, les appréciant pour le bon travail accompli.

L’événement s’est terminé par une séance de réseautage où les participants ont fait de nombreux échanges et pris des photos mémorables avec des conférenciers et des amis.

Source de l'information : Africa Internship Academy (AIA) / via APO

https://www.africainternshipacademy.com


Modéré par : Redaction FINNOV

Autres actualités dans "Coups de projecteur"

#HACKADON : la technologie au service de solidarité

Publié le 05 déc. 2018 - 14:57

#HACKADON : 48h pour mettre la technologie au service de solidarité, les étudiants de l'EEMI ont relevé le défi ! 3 projets récompensés Paris, le 5 décembre 2018 - Les samedi 1er et dimanche 2 décembre, microDON en partenariat avec (...)

Une appli mobile pour renforcer la dynamique du Réseau francophone de l'innovation (FINNOV)

Publié le 28 nov. 2018 - 11:10

Suivez et partagez l’actualité de ceux qui créent l’innovation dans l’espace francophone ! Le Réseau Francophone de l'innovation (FINNOV) s'est doté d'une application mobile disponible sur Google Play et l'App Store  pour vous permett (...)

Le mensonge sur le métier et la carrière d'Ingénieur en Afrique...

Publié le 28 nov. 2018 - 10:22

Le mensonge sur le métier et la carrière d'Ingénieur en Afrique... Est-ce qu'il faut absolument être diplômé des grandes écoles  pour être ingénieur?Il semble  qu'avec le numérique et l'espace Internet ce tabou n'est plus valable (...)


  • Publié le 02 oct. 2018 - 16:55 GMT
    par Redaction FINNOV|Réseau francophone de l'Innovation
    Vue 243 fois
 Accélérateur
 Entrepreneur
 Entrepreneuriat
 Formation
 Innovateur
 Innovation
 Information
 Networking
 Porteur de projet
 Réseautage






Autres actualités


CGU - Contact - Conception & Réalisation : CIRIDD © 2015