Accelerate Africa Awards 2022 : Armand Claude Abanda décroche haut la main le 1er prix à Kigali (Rwanda)

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2022-11-16 22:42:41
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 151

Et de 3 pour le Représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun/Centre technologique Paul Biya, Armand Claude Abanda. Il a, le 16 novembre, remporté une autre distinction pour son expertise avérée à l'implémentation d'une société digitale : le 1er prix d’«Accelerate Africa Awards 2022» à Kigali (Rwanda).

De l’inédit, 3 distinctions honorifiques à l’international en une année pour ce virtuose du digital au Cameroun et dans la sous-région.

En effet, avec ses faits d’armes avérés dans le numérique, il a devancé ses 9 concurrents de la short list issue des 100 nominés de départ.

Déjà, le 28 septembre 2022 à Nairobi (Kenya), l’auteur du roman à succès ‘’Fils de prélat’’ remportait le prix du Leadership transformationnel en Afrique 2022. Et quatre mois plus tôt (le 28 mai) à Libreville, il a été vainqueur du Prix d’excellence pour l’éducation en Afrique centrale au cours du 1er Forum international du livre gabonais (FILIGA).

«C’est une immense joie pour moi que le projet MIJEF 2035 (un Million de jeunes, d’enfants et de femmes formés à l’informatique à l’horizon 2035) ait eu un impact aussi important au plan continental. En effet, plusieurs pays sont venus vers nous ici à Kigali, pour savoir la recette de la réussite du projet social parrainé par la première Dame, Chantal Biya, implémenté au Cameroun», a réagi l’invité de l’Accelerate Africa Summit (AAS) 2022 au Rwanda auréolé de son prix.

Pour son implication personnelle à l’implémentation du projet MIJEF 2035 à travers le triangle national, il dédie cet autre sacre à la marraine nationale, Mme Chantal Biya.

Des Africains sont unanimes à reconnaître que c’est encore une juste récompense pour le Camerounais. Car, M. Abanda, leader de l’informatique au Cameroun, implémente avec succès depuis quelques années des programmes sociaux et citoyens axés sur l’arrimage des populations les plus marginalisées à l’outil informatique. Des plateformes professionnalisantes qui ne laissent personne indifférente.

À travers le précieux programme MIJEF 2035, près de 600 000 Camerounais ont pris le train du numérique. Sans oublier que plus tôt, 103.350 femmes ont été formées aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans le cadre du premier projet dénommé : "Opération 100.000 femmes, horizon 2012". Et dans le cadre des formations continues de l’institut de référence (IAI-Cameroun) dans la sous-région Afrique centrale qu’il dirige, près de 6 000 ingénieurs de travaux informatiques (options Systèmes et réseaux, Génie logiciel et Software engineering) ont été moulés et mis sur le terrain de l’emploi. Une source d’inspiration en matière de digitalisation sociétale des participants de l’AAS 2022 à Kigali.

En rappel, Accelerate Africa qui tient son sommet du 16 au 18 novembre 2022 au Rwanda est un groupe de réflexion économique panafricain axée sur la croissance du continent. Pour ce faire, le réseau rassemble ainsi des acteurs économiques dont les actions impactent le développement de leurs pays ou communautés, et notamment le secteur numérique. La finalité étant la création d’une nouvelle génération de leaders économique qui investissent dans les secteurs tels que les infrastructures, l’agro-industrie, l’énergie et la transformation numérique vers l’industrialisation. Pour ainsi transformer de manière durable de l’Afrique.

 TIC
 Numerisation et industrialisation de l'Afrique
 Accelerate Africa Awards 2022
 Armand Claude Abanda

Modérateur

  • Dernière modération le 17/11/2022 - 10:22

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     TIC
     Numerisation et industrialisation de l'Afrique
     Accelerate Africa Awards 2022
     Armand Claude Abanda