507 ingénieurs de travaux informatiques formés par l’IAI-Cameroun sur le marché du travail

Ces ingénieurs des travaux informatiques ont reçu leurs parchemins, le 25 octobre 2019 à Yaoundé. C’était au cours de la solennité de rentrée académique solennelle 2019-2020, placée sous le thème : «Intégration nationale et multiculturalisme». En présence des ministres de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF), Cathérine Abena Ondoua, de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU), Célestine Ketcha Courtès, des Transports (MINTRANSPORTS), Ernest Ngallé Bibehè du ministre délégué auprès du ministre de la Justice garde des Sceaux, Jean de Dieu Momo, du directeur de l’Institut Confucius à Yaoundé, des enseignants de la langue chinoise, des parents de lauréats et des nouveaux étudiants de l’IAI-Cameroun.

Après avoir félicité le représentant résident IAI-Cameroun et les lauréats dans son discours, l’Ambassadeur du Gabon au Cameroun, Mme Édith Noëlle Ondoua Atéba, a rappelé aux heureux lauréats que leurs parchemins constituent à la fois la conformation de leur volonté de réussir et le garant d’une performance qui font de chacun d’entre eux la fierté de leurs parents et de leur pays.

Et Armand Claude Abanda de renchérir : «Quand nos étudiants sortent comme c’est le cas aujourd’hui, ils sont prêts pour le marché du travail» Avant de souhaiter : «Mais, moi je ne voudrais pas qu’ils aillent tous travailler. J’aimerais qu’ils continuent, qu’ils aillent plus loin pour qu’on puisse avoir aussi une catégorie d’étudiants qui soient de grands concepteurs demain du système informatique».

Approché à la fin de la cérémonie qui a mobilisé grand monde, Serges Jodel Mbeune Ngaguen, le major de la promotion 2016-2019 auréolée, précise : «J’ai été formé en système Software engineering à l’IAI-Cameroun. Le Software engineering est axé à la conception et la réalisation d’un logiciel. Nous sommes aussi dans la maintenance des logiciels et dans la conception des bases de données, car un bon logiciel doit bien gérer les données. Nous avons aussi appris comment gérer des données à travers l’administration des bases de données».


Modéré par : Vincent Jay

Autres actualités dans "Information"

Restauration de la mangrove sur le littorale de Boffa en République de Guinée

Publié le 07 nov. 2019 - 22:53

Le Réseau National de la Société Civile pour l’Environnement et le Développement Durable (ReNaSCEDD) avec l’appui de l’entreprise française Reforest’Action a planté 20 000 palétuviers dans les villages côtiers de la Commune rurale (...)

KUFANYA incubateur pour entrepreneurs migrants en Tunisie

Publié le 04 nov. 2019 - 08:39

ABL * KUFANYA INCUBATEUR Bonne nouvelle !Nous vous annonçons officiellement l'accord? entre l'OIM Tunisie - IOM Tunisia - et l'African Business Leaders relatif à l’exécution du projet " d'incubateur social pour entrepreneur migrant (...)

Gestion des ressources naturelles au Sénégal : Libre Afrique réunit les experts pour éviter la malédiction des hydrocarbures

Publié le 24 oct. 2019 - 08:46

Ce Samedi 05 Octobre 2019 s est tenue à la salle visioconférence de l’université Cheikh Anta Diop de DAKAR une table ronde sur le thème comment éviter la malédiction des ressources naturelles au Sénégal sur le chemin de l’émergence (...)


  • Publié le 25 oct. 2019 - 22:44 GMT
    par Pierre Amougou|Réseau francophone de l'Innovation
    Vue 124 fois






Autres actualités


CGU - Contact - Conception & Réalisation : CIRIDD © 2015