401 780 Camerounais formés aux TIC en 7 ans, grâce au MIJEF 2035 de l’IAI-Cameroun

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2022-04-08 10:00:00
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 387

13 mars 2015-13 mars 2022. Cela fait 7 ans que le programme social un Million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) formés aux technologies de l’information et de la communication (TIC) à l’horizon 2035 implémenté par l’Institut africain d'informatique (IAI) du Cameroun que dirige Armand Claude Abanda a été lancé. Et déjà, en dépit des difficultés rencontrées par moments, 401 780 Camerounais ont été enrôlés à l’utilisation de l’outil informatique.

Des bénéficiaires de cette plateforme hautement instructive et émancipatrice sont généralement issus des catégories sociales variées : des chefs traditionnels, des ministres du culte, des forces de maintien de l’ordre, des moto-taximen, des ‘’Bayam sellam’’, des femmes de ménage, des pygmées, etc. Des personnes qui, après apprentissage, sont aptes pour l’emploi et l’auto-emploi.

Dans son élan d’humanisme et de détermination, pour une formation de proximité, le Représentant-résident, Armand Claude Abanda, a, en fonction de ses objectifs à court et moyen termes, déjà créé une trentaine de Centres IAI à travers le territoire national.

Ayant compris l’intérêt de cette initiative citoyenne, les populations n’arrêtent plus de solliciter les formatons gratuites à l’informatique apportées par le Centre d’excellence Paul Biya.
Toutes initiatives qui par ailleurs valent, aujourd’hui, de l’admiration et de vives félicitations au Cameroun. Pas plus tard que le 18 février 2022 à Ayos (centre-Cameroun), l’ancien président du conseil d’administration de l’IAI-siège (Libreville), Charles Mba, au cours de la cérémonie de remise des parchemins à la promotion ‘’Paul Ndongo Biko’o’’ (du nom du maire de la commune d’Ayos) a solennellement reconnu : «Le Cameroun est le seul pays
en Afrique où 400 000 personnes ont été formées en informatique». Et le Gabonais de renchérir, sans détour : «Sans l’IAI-Cameroun, l’IAI n’existerait plus».

Rencontré pour avoir son sentiment, le patron du Centre d’excellence technologique Paul Biya, visiblement satisfait du bilan à mi-parcours, déclare : «Atteindre la barre de 400 000 personnes formées aux TIC sur l’ensemble du territoire national est pour nous une grâce et c’est nous un réel motif de satisfaction. C’est un projet qui permet de faire le tour de l’ensemble du pays. Sans s’endormir sur nos lauriers, la caravane va se relancer dans quelques jours vers de nouvelles destinations du Cameroun, avec la même ardeur et détermination. C’est l’occasion pour moi de remercier sincèrement Mme Chantal Biya pour tout son soutien…».

Pour mémoire, MIJEF 2035 offre aux bénéficiaires une formation de 40 heures axée sur des modules que sont la bureautique (Microsoft Word, Excel et PowerPoint), l’Internet, les réseaux sociaux, la maintenance informatique, l’initiation à l’entrepreneuriat et à la
citoyenneté, l’utilisation de l’Internet en rapport avec des questions de développement durable, à savoir : télétravail, e-Learning, e-Commerce, télémédecine, e-Banking…

En plus de l’insertion professionnelle des couches sociales marginalisées (élèves et étudiants, jeunes sans emplois, minorités telles que les pygmées, filles mères, personnes vulnérables…) de la société, le programme MIJEF 2035 promeut le genre à travers le pays.

https://iaicameroun.com/

 

 TIC
 Education
 Formation
 Technologies
 MIJEF 2035
 Formation aux TIC
 IAI-Cameroun
 

Modérateur

  • Dernière modération le 08/04/2022 - 14:35

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     TIC
     Education
     Formation
     Technologies
     MIJEF 2035
     Formation aux TIC
     IAI-Cameroun