2e Édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone

  • par Redaction FINNOV
  • /
  • 2018-10-11 09:31:07
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 662

Ce mercredi 10 octobre 2018 a été remis le Prix Jeune entrepreneur(e) francophone à la Nigérienne Aissatou Adamou Noma, dirigeante de l’entreprise Ana Pate D’Arachide et au Togolais Koku Klutse, dirigeant de l’entreprise Jony Group. La cérémonie qui s'inscrivait dans le cadre du  XVIIe Sommet de la Francophonie à Erevan s’est tenue en présence de l’Administrateur de l’OIF, M. Adama Ouane et de Mme Hélène Bouchard, Sous-ministre, représentante personnelle du Premier ministre du Nouveau-Brunswick auprès de l’OIF.

Au total ce sont plus de 400 jeunes femmes et hommes chefs d’entreprise provenant des cinq continents, représentant 33 pays de la Francophonie qui ont candidaté. Les deux lauréats ont été retenus parmi une sélection de 18 finalistes. Ils recevront chacun une dotation de 10 000 € et bénéficieront d’un suivi promotionnel. 

La première édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone a été lancée en 2017 par l’OIF en partenariat avec le Gouvernement du Nouveau-Brunswick, la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES), TV5MONDE avec la participation du Cabinet d’audit financier Ernst & Young (EY).

L’objectif est de soutenir les initiatives entrepreneuriales des jeunes, de leur donner de la visibilité et de les encourager à persévérer. Pour l’OIF et ses partenaires, les idées novatrices des jeunes doivent être mises à profit dans tout l’espace francophone. Leur énergie entrepreneuriale permet d’apporter des solutions aux défis actuels et contribuent à un développement économique durable et responsable de leurs communautés.

Pour l’édition 2018, le concours était ouvert aux jeunes entrepreneurs, femmes et hommes, âgés de 18 à 35 ans, propriétaires d’une entreprise confirmée avec des réalisations vérifiables, exploitée depuis au moins 2 ans et basée dans un pays membre de la Francophonie. Toutes les entreprises touchant l’entrepreneuriat étaient éligibles, avec une attention particulière accordée aux entreprises œuvrant dans les domaines économiques suivants : la Culture, l’éducation et la promotion de la langue française; l’économie circulaire et solidaire et changements climatiques; le développement durable et agriculture ; l’économie des technologies de l’information et de la communication; et les ressources marines, pêche et aquaculture.

Source & crédit image : OIF

Lire le communiqué en entier et les portraits des lauréats et de leurs dauphins sur le portail Jeunesse de la Francophonie


 Accélérateur
 Appel à projets
 Economie collaborative
 Economie verte
 Entrepreneur
 Entrepreneuriat
 Francophonie
 Information
 Innovateur
 Innovation
 Porteur de projet

Modérateur

  • Dernière modération le 11/10/2018 - 09:32

    Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Accélérateur
     Appel à projets
     Economie collaborative
     Economie verte
     Entrepreneur
     Entrepreneuriat
     Francophonie
     Information
     Innovateur
     Innovation
     Porteur de projet