232 567 personnes déjà formées aux TIC en 5 ans au Cameroun par l’IAI, dans le cadre de MIJEF 2035

  • par Pierre Amougou
  • /
  • 2020-12-10 20:57:59
  • /
  • Réseau francophone de l'Innovation
  • /
  • 7361

C’est le bilan à mi-parcours de l’opération un Million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) à l’horizon 2035, conduite par l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun dirigé par le Représentant-résident, Armand Claude Abanda.

La prise en main d’un ordinateur ; le traitement de texte (Word I) ; le tableur (Excel I) ; Internet (Niveau I). À ces unités d’enseignement axées sur l’informatique, s’ajoutent des modules qui favorisent l’autonomisation du public cible, notamment : l’initiation à la gestion de projet, l’initiation à la création d’entreprise et l’éducation à la citoyenneté.

Voilà les principaux modules concoctés par l’IAI/Centre d’excellence technologique Paul Biya, dans le cadre de ce programme social axé aux technologies de l’information et de la communication (TIC), lancé solennellement le 13 mars 2015.

Soit une durée de 20 ans pour arrimer les couches de la population ciblées à travers le pays. À savoir : les élèves et étudiants ; les jeunes et femmes des administrations publiques, parapubliques et privées ; les jeunes et femmes de la société civile (ONG, associations communautaires de développement, syndicats, groupes d’intérêt) ; les jeunes sans-emploi ; les filles-mères ; les personnes vulnérables et les minorités.

Un ensemble d’enseignements qui arme les apprenants de l’esprit de création d’entreprise, du management, du montage et de la gestion de projets, de la comptabilité et de la gestion des ressources humaines. Des Camerounais capables de s’auto-employer et surtout de trouver des solutions idoines, moins dispendieuses et durables aux problèmes locaux.

D’après les responsables du Centre d’excellence technologique Paul Biya, l’acquisition de l’attestation de fin de formation est conditionnée par l’obtention d’une moyenne supérieure ou égale à 12/20 par module de formation.

De ce bilan à mi-parcours (232 567 personnes formées aux TIC), la région du Centre ravit la palme d’or avec 119 157 lauréats.

Approché, Armand Claude Abanda laissent des impressions satisfaisantes : «5 ans après, MIJEF 2035 atteint progressivement et assurément ses objectifs, grâce au soutien de sa marraine nationale, Mme Chantal Biya. De l'objectif d'un million de jeunes, d'enfants et de femmes à former en 20 ans, 5 ans après, nous sommes à 232 567 récipiendaires sur l'ensemble du territorial national», exprime-t-il. Non sans faire des projections plus entreprenantes encore : «Et au cours de 2021, nous comptons axer nos activités sur la création des points focaux IAI dans les établissements scolaires et universitaires».

En rappel, MIJEF 2035 est le prolongement de l’«Opération 100 000 femmes-horizon 2012» qui a connu un large succès, avec 103 350 femmes formées sur l’étendue du territoire national au terme de 10 ans.

Deux programmes sociaux et citoyennes pour une société camerounaise numérique.

 TIC
 Mijef 2035
 Tic
 formation
 IAI-Cameroun
 

Modérateur

  • Dernière modération le 11/12/2020 - 15:58

    Auteur de la page

  • Pierre Amougou

    Chef Desk Étranger et Environnement au bihedo La Météo à Yaoundé (Cameroun)

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     TIC
     Mijef 2035
     Tic
     formation
     IAI-Cameroun