200 jeunes Camerounais formés à l’informatique par l’IAI-Cameroun

Dans le cadre de l’opération un Million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) à l’horizon 2035, l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun vient de former plus de 200 jeunes et femmes de la localité de Ngoulemakong (sud-Cameroun) à l’usage de l’outil informatique.

En marge des activités de la 53è édition de la Fête nationale de la jeunesse, célébrée le 11 février sous le thème : «Jeunesse, grandes opportunités et participation à la construction d’un Cameroun en paix, stable et émergent».

En présence de Fidèle Nguede et Armand Claude Abanda, respectivement sous-préfet de l’arrondissement de Ngoulemakong et Représentant-résident de l’IAI-Cameroun, les lauréats de la promotion ayant pour marraine Martine Nlang Épse Ngbwa ont reçu leurs Attestations de fin de formation à l’informatique, le 06 février 2019 à la place des fêtes de la ville de Ngoulemakong.

Selon les formateurs, cet apprentissage était axé sur des modules Microsoft Word, Excel, Internet, réseaux sociaux et entrepreneuriat. «Pendant deux semaines, nous avons été formés à la maîtrise de l’outil informatique au travers des cours théoriques et pratiques par des moniteurs qualifiés et rompus à la tâche de l’IAI-Cameroun», a confirmé un jeune séminariste visiblement comblé.

Le Représentant-résident de l’IAI-Cameroun/Centre d’excellence technologique Paul Biya a invité les heureux récipiendaires à plus de responsabilité. «Le plus important n’est pas d’avoir appris à utiliser l’outil informatique, mais c’est d’avoir les bonnes manières de l’utiliser, c’est-à-dure l’utiliser à bon escient…», a conseillé Armand Claude Abanda.

Et le sous-préfet d’ajouter : «Je demande aux jeunes de Ngoulemakong de s’attacher beaucoup plus à ça pour comprendre au quotidien, l’importance de l’outil informatique et surtout des nouvelles technologies qui sont pleinement en vigueur dans le processus de développement».

En rappel, l’opération MIJEF 2035 lancée solennellement le 13 mars 2015 à Yaoundé et parrainée par la Première dame du Cameroun, Chantal Biya, vise à former les couches sociales les plus marginalisées, précisément les enfants âgés de 6 à 14 ans, les jeunes de 15 à 25 ans et les femmes de plus de 25 ans. Et quatre ans après son lancement, d’après les responsables de l’IAI-Cameroun, plus de 200 000 personnes ont été formées à l’utilisation de l’outil informatique, à travers le pays.


Modéré par : Redaction FINNOV

Autres actualités dans "Information"

L'imagerie par satellite aide le Ghana à lutter contre l'exploitation minière illégale

Publié le 16 juil. 2019 - 14:38

Un article de Gilbert Nakweya pour SciDev Les autorités utilisent des données satellitaires pour éradiquer le fléau de ses forêts et de ses terres agricoles, écrit Gilbert Nakweya.  [ACCRA] Jane Gyampo, résidente du village de Sejima (...)

L’Union Européenne investit dans les énergies renouvelables au Nigéria

Publié le 09 juil. 2019 - 10:23

Afin de développer les solutions énergétiques dites « hors réseau », l’Union Européenne va investir 165 millions de dollars pour financer le Programme Nigérian d’Energie Renouvelable. Ce financement veut aider le Nigeria à créer de (...)

‘’La Charte des collectivités locales pour l’égalité de genres en Afrique s’inscrit dans le Plan d’action stratégique du REFELA décliné en 5 axes innovants pour la femme et la petite fille africaines…’’, a exprimé la vice-présidente du REFELA, Mme Élise H

Publié le 09 juil. 2019 - 10:08

Lors du 1ère conclave du Comité des maires Europe-Afrique à Paris (France), du 02 au 04 juillet 2019 à Paris, axé principalement sur la rédaction d’une Charte des collectivités locales pour l’égalité de genres en Afrique, la Camerouna (...)


  • Publié le 11 févr. 2019 - 13:57 GMT
    par Pierre Amougou|Réseau francophone de l'Innovation
    Vue 470 fois
 Numérique
 Jeunes
  informatique
  Iai-Cameroun






Autres actualités


CGU - Contact - Conception & Réalisation : CIRIDD © 2015